Dieu m’a tout donné

Ma vie ne correspondait pas à ce que je recherchais. J’avais perdu l’espoir en la vie. Un jour, mon frère m’envoya de France un évangile. Alors que je n’avais au-cun attrait pour la lecture, je l’ai lu d’un trait. Le choc fut immédiat. L’amour de Dieu m’avait littéralement bloqué. Dieu alimentait ma conscience et avait mis les projecteurs sur ma vie. Il me regardait.

Histoires vécues — juin 25, 2018

Je suis issu d’une famille espagnole, arrivée en France dans les années 60. J’ai deux frères. A l’âge de 15 ans, j’ai choisi d’interrompre mes études et de repartir en Espagne vivre chez mes tantes. Là-bas, mon espace de liberté se résumait prin-cipalement à la rue. Ma vie était des plus décalées par rapport à mon entourage. Je me levais vers midi, avalais une bière après l’autre et paressais dans l’ambiance de la drogue et de la musique jusqu’à 4 ou 5 heures du matin… Je m’en lassais. Ma vie ne correspondait pas à ce que je recherchais. J’avais perdu l’espoir en la vie. Un jour, mon frère m’envoya de France un évangile. Alors que je n’avais aucun attrait pour la lecture, je l’ai lu d’un trait. Le choc fut immédiat. L’amour de Dieu m’avait littéralement bloqué. Dieu alimentait ma conscience et avait mis les projec-teurs sur ma vie. Il me regardait.

Dès le mois de septembre, je décidai de regagner la vie familiale en France où je retrouvai mon frère. Plutôt « respecté » dans la rue pour ses « exploits » de vio-lence, je le retrouvai transformé. Son témoignage de conversion m’avait saisi. Chaque dimanche, je l’accompagnais à l’église. Le sermon semblait toujours être pour moi. Dieu prit le temps de me réconforter, de me reconstruire. Il m’a fait trouver l’espoir.

A part le sport, je n’avais rien. J’ai repris mes études. Aujourd’hui, je peux dire que Dieu a mis sa main sur ma vie. Il m’a tout donné : santé, études, travail et foyer.
Qu’espérer de plus ?

Mes amis d’enfance, dont les trois quarts sont musulmans, me posent beau-coup de questions et demeurent surpris de la réelle transformation que Dieu a opérée en moi. Ils savent que je suis chrétien et la présence de Dieu dans une vie les laisse pensifs…

— Jonathan


More Histoires vécues

« Montre-moi le chemin ! »

J’avais 24 ans. J'étais en 5ème année de médecine. Je ne manquais ni de vita-lité ni d’amis. Et pourtant, en me voyant, personne ne pouvait soupçonner que mon visage si jeune et si rayonnant masquait un réel dégout de vivre. Lire la suite…

Histoires vécues — juin 25, 2018